Revue de presse

 

7-20 novembre 2008

Les cyclistes en verve

Une mobilité douce sûre et attractive! C’est ce que demande Pro Velo, qui pense que les mesures prévues sont trop ?oues et que la situation actuelle décourage de très nombreux Fribourgeois d’enfourcher leur vélo.
Le Plateau d’Agy (dit «Plateau de l’Horreur») et la route de Berne (un des points noirs dans l’agglomération) sont des éléments clés du système de la mobilité dans l’agglomération fribourgeoise. Une piste cyclable le long de la voie ferrée relierait la gare de Fribourg et le plateau d’Agy en trois minutes seulement. De là, la liaison pourrait se poursuivre vert Guin par le pont de la Poya. «Prévue depuis 1988-1992 dans le plan sectoriel des deux-roues de la ville, cette piste cyclable est une liaison clé dans le système de transport de l’agglomération (TransAgglo Guin-Matran)». La nouvelle gare de St-Léonard est prévue précisément sur cet axe, ce qui rend cette liaison d’autant plus importante et des solutions concrètes doivent être trouvées dans les meilleurs délais possibles.
Le carrefour de St-Léonard va provoquer d’importants problèmes. Pro velo préconise une solution à deux niveaux avec passages supérieurs pour la mobilité douce. Des améliorations supplémentaires sont demandées à la rue de Morat, où aucune piste cyclable n’est prévue.
De manière générale, le secteur du plateau d’Agy manque de places de parc pour vélos. «Nous comptons sur la création de 500 places au minimum au vu du potentiel particulièrement important (proximité, infrastructures commerciales, sportives, mobilité combinée, etc.).» Pro Velo demande que le site internet du pont de la Poya présente aussi les futurs itinéraires pour le troisième pilier qu’est la mobilité douce (surtout les itinéraires recommandés pour cyclistes).
Pour trouver des solutions efficaces, la coordination entre les différents partenaires (autorités cantonales et communales, CUTAF, CFF et tpf ainsi que des représentants des associations concernées) doit être améliorée, conclut Pro Velo.

PISTES CYCLABLES OBLIGATOIRES?

Le Conseil d’Etat vient d’accepter une motion proposant de rendre obligatoire l’aménagement de bandes ou de pistes cyclables lors de toute nouvelle construction ou correction de routes cantonales… à condition que l’Etat ne soit pas seul à payer la facture. Il appartiendra au Grand Conseil de décider. La plani?cation cantonale du réseau cyclable (PCRC) fera l’objet d’une révision dès 2009 compte tenu de l’évolution du tra?c pendulaire depuis 1995. Cette révision sera mise en consultation auprès des communes et coordonnée avec le plan directeur cantonal et intégrée au plan cantonal des transports. Le plan actuel prévoit la réalisation de 4,2 km de pistes cyclables, et de 125 km de bandes cyclables et de 48 km d’études particulières (notamment traversées de localités). Le coût total des aménagements (pistes et bandes cyclables uniquement) a été grossièrement estimé en 1995 à 128 millions de francs.

 

21 juin 2008

Contournement de Guin après la Poya

Après le contournement de Bulle et le pont de la Poya, la liaison Romont-Vaulruz figure en 3e position des projets routiers du canton, soit avant le contournement de Guin et la liaison MarlyMatran. Le Conseil d'Etat l'indique dans sa réponse à la députée Ursula Krattinger-Jutzet (s, Guin). Cet ordre de priorités est cependant donné au conditionnel, «en fonction de l'avancement des études en cours». Le rapport final de l'étude de trafic en Basse-Singine, qui servira de base au contournement de Guin, est prévu pour la fin de cette année. Le crédit d'études pour l'évitement de la localité singinoise sera demandé au Grand Conseil au printemps 2009, «au plus tard».

CAG


Printemps

Le plus long pont maritime du monde est achevé

Les Chinois ont achevé mardi la construction du pont maritime le plus long au monde, une liaison routière de 36 km à travers la mer de Chine orientale. Ce pont serait d’une longueur suffisante pour relier la France et la Grande-Bretagne dans le Pas-de-Calais. Le pont de la baie de Hangzhou, qui aura coûté 1,5 milliards de dollars, surpasse nettement d’autres ouvrages du même genre comme celui qui relie Bahreïn à la péninsule arabique et qui mesure 25 km.

Le chantier de ce pont a duré trois ans. Une cérémonie a eu lieu mardi avec feux d’artifice et danses traditionnelles en présence d’un bon millier d’invités réunis au milieu de l’ouvrage d’art. Le pont est doté de six voies et d’une aires de repos et de ravitaillement en son milieu. Le pont sera officiellement ouvert au trafic routier en juin 2008, après l’achèvement d’installations comme les péages et les bretelles de raccordement.

ATS